Halloween
Coloriage Halloween Disney
Coloriage Citrouille
Coloriage Chauve Souris
Halloween Fantôme
Sorcière Halloween
Halloween Scooby doo
Monster High
Fall

Coloriage Superman à imprimer et dessin à colorier 27

Dès 1933, alors qu'ils ne sont encore qu'étudiants, Jerry Siegel (scénario) et Joe Shuster (dessin) réalisent, en amateurs, une publication intitulée symboliquement Science Fiction, leur passion commune. À l'intérieur, on y découvre une courte contribution intitulée Reign of the Superman. Rien de bien glorieux, mais l'idée d'un surhomme doué de pouvoirs extraordinaires fait son chemin, Ils le mettent même en scène dans une bande dessinée qu'ils tentent de négocier auprès de plusieurs syndicates... sans succès. Il leur faudra attendre plusieurs années pour que la Detective Comics Inc. (DC Comics) accepte enfin de l'éditer. Superman apparaît officiellement dans la première livraison d'Action Comics en juin 1938. Superman est le premier d'une longue lignée de super-héros, Il utilise sa force et sa puissance pour combattre les criminels, et possède une double identité. Lorsqu'il n'est pas engagé dans une de ses fantastiques aventures, revêtu de sa combinaison bleu et rouge, il endosse un habit civil, se fait appeler Clark Kent, et joue à merveille le rôle d'un modeste journaliste, un peu myope, timide, refoulé, introverti, misogyne et même un peu peureux. Il travaille alors à la rédaction du Daily Planet, un important quotidien toujours en quête d'informations sensationnelles. Dès les premiers épisodes, le personnage est entouré par Lois Lane, une gracieuse jeune fille, et par Jimmy Olsen, un jeune reporter et fervent admirateur. Tout débute lorsque Jor-El, un scientifique de la planète Krypton, découvre que sa planète est amenée dans un avenir proche à se désintégrer. Il enferme son rejeton Kal-L (réorthographié ensuite Kal-EI) dans une fusée et expédie cette dernière à des milliers d'années-lumière. L'engin spatial atterrit aux alentours d'une petite ville des États-Unis et l'enfant est recueilli par un vieux couple, Martha et Jonathan Kent. Le petit garçon ne tarde guère à stupéfier ses parents adoptifs par ses incroyables exploits. Devenu adulte, il met sa force titanesque au service de l'humanité et installe sa résidence dans la secrète forteresse de la Solitude, située au coeur du continent Arctique. Sa puissance exceptionnelle est due à la différence de gravité existant entre a Terre et Krypton. Seule la kryptonite verte, une substance radioactive provenant les restes de sa planète natale, peut être à même de le réduire à l'impuissance. Parallèlement à Action Comics, DC Comics lance le comic book Superman en 1939. Le premier justicier apparaît également, la même année, sous la forme d'un strip distribué une première fois dans la presse jusqu'en 966... Et le succès ne fait que croître. En 941, il fait l'objet de plusieurs dessins animés réalisés par la Paramount Pictures et frères Fleischer. Au fil des ans, extraterrestre subit quelques modifications. Devant faire face à des adversaires de plus en plus monstrueux, ses pouvoirs se multiplient. Il en perd d'autant sa crédibilité. Superman devient un parfait, mais inexpressif produit de consommation, habilement confectionné selon une formule stéréotypée, présent dans de multiples magazines. L'industrialisation du personnage rend indis-pensable une production en équipe, nécessitant plusieurs scénaristes, adaptateurs et dessinateurs. Outre Shuster qui illustre ces mirobolantes aventures jusqu'en 1948, un grand nombre d'illustrateurs talentueux se succèdent pour animer le surhomme, parmi lesquels : Jack Burnley (en 1940 et 1941), Wayne Boring (qui signe de son nom à partir de 1944, après avoir été l'assistant de Siegel et Shuster), Al Plastino (en 1948), ou bien encore Curt Swan, John Forte, Jim Mooney, Kurt Schaffenberger, etc. Dès 1948, le cinéma s'empare du personnage, décliné alors en divers « serials » — des feuilletons à épisodes projetés dans les salles obscures — et autres longs-métrages. La télévision ne sera pas en reste. À partir de 1978, Christopher Reeves interprète « The Man of Steel » dans une suite de quatre films réalisés par Richard Donner, puis Richard Lester. Profitant du succès remporté par cette version cinématographique, le Chicago Tribune-New York News Syndicate en publie un nouveau strip quotidien, scénarisé par Paul Kupperberg et Martin Pasko, dessiné par George Tuska et l'Argentin José Delbo. Celui-ci ne s'interrompt qu'en 1993. De 1985 à 1986, on le retrouve dans Crisis on Infinite Earths, une mini-série conçue par Mary Wolfman et George Pérez. À partir de 1986, John Byrne, Joe Kubert et Dave Gibbons tentent de « revitaliser » Superman. Après la relance du fascicule classique, en janvier 1987, le super-héros se voit offrir, en juillet 1991, une nouvelle revue intitulée Superman The Man of Steel. En novembre 1992, les responsables de DC Comics annoncent la disparition du personnage. Le comic book Superman (nouvelle série, n° 75 ; vendu à quatre millions d'exem-plaires !) se conclut par un combat sans rémission entre Superman et Doomsday, une créature ultra puissante et diabolique (un récit dessiné par John Bogdanove, Tom Grummett, Jackson Guice et Dan Jurgens). Le lecteur assiste même à l'enterrement du héros et se voit offrir un véritable brassard de deuil en satin noir ! Par un magistral coup de baguette magique, ou plus simplement par une subtilité éditoriale et une opportunité commerciale, cet homme peu commun revient pourtant dans les kiosques quelques mois plus tard ; les amateurs attentifs se doutaient d'ailleurs de cette résurrection et avaient pu lire un curieux entrefilet dans le Smallville Star (publié en réalité dans le numéro de janvier 1993 du comic book) annonçant que la tombe du surhomme était vide et que son corps avait été probable-ment volé. (Source : Dictionnaire mondial de la BD par Patrick Gaumer - LaRousse 2018)