Coloriage Captain Marvel à imprimer et dessin à colorier 10

CAPTAIN MARVEL (Personnage • États-Unis Whiz Comics, n° février 1940 Bill Parker (scénario) Charles Clarence Beck (dessin)) Billy Batson, un pauvre gamin orphelin, vend des journaux pour survivre. Un beau jour, il suit un inconnu dans l'un des couloirs du métro et se retrouve en présence d'un très vieil homme. Ce dernier lui dit s'appeler Shazam ; cet étrange patronyme étant l'abréviation de S(olomon), H(ercules), A(tlas), Z(eus), A(chilles) et M(ercury), symboles respectifs de la sagesse, de la force, de la vigueur, du pouvoir, du courage et de la vitesse. Ce personnage lui confie la rude tâche de lui succéder, et l'adolescent se retrouve — à la seule énonciation du nom divin — à l'âge adulte, doté de supe pouvoirs. De retour à la surface, il déjoue les sombres menées d'une bande de saboteurs, et, revenu à son état premier, se voit offrir un poste de journaliste fort bien payé à l'Amalga-mated Broadcasting, une station radiophonique. Tout est bien qui commence bien dans ce meilleur des mondes. Par la suite, rebaptisé Captain Marvel lors de ses missions, il entame une lutte contre le crime, vêtu d'un justaucorps rouge orné d'un éclair jaune —semblable à celui de Fred MacMurray, un comédien comique des années 1930. À la différence de ses homologues, Captain Marvel ne se prend pas en effet au sérieux et privilégie autant l'humour que l'aventure. Créée par Bill Parker et animée par Charles Clarence Beck, la série fait son apparition en février 1940 dans Whiz Comics et s'y prolonge jusqu'en juin 1953. Parallèlement, on retrouve ce personnage dans Special Edition Comics (août 1940), Captain Marvel Adventures (du printemps 1941 à décembre 1953), America's Greatest Comics (de 1941 à 1943), Master Comics (de 1941 à 1944), Wow Comics (janvier 1943) et Marvel Family (de décembre 1945 à janvier 1954). Après la prestation de Parker, Captain Marvel passe entre les mains de plusieurs scénaristes, au rang desquels se distinguent Otto Binder, Robert Kanigher et Rod Reed pour la partie texte ; Beck se fait pour sa part assister par Pete Costanza, Al Fagaly, Chic Stone, Kurt Schaffenberger, Dave Berg et Marc Swayze. Le succès remporté par ce justicier n'est pourtant pas du goût de tout le monde, et la firme DC Comics intente un procès en 1941 contre l'éditeur Fawcett, prétextant que Captain Marvel n'est qu'une pâle copie de leur Superman. Après un imbroglio juridico-financier, le pourfendeur du crime cesse ses activités en 1954. Il revient pourtant sur le devant de la scène, près de vingt ans plus tard... sous la bannière de DC Comics. En 1941, Captain Marvel fait également l'objet d'un « serial » — un film d'action découpé en épisodes, et projeté en avant-programme dans les salles de cinéma —, interprété par Tom Tyler, Frank Coglan Jr et Louise Currie. De 1973 à 1978, il figure en effet au sommaire de Shazam ! et fait l'objet, en 1987, d'une minisérie, publiée dans Shazam, the New Beginning. Ces nouveaux épisodes sont réalisés par C. C. Beck, Schaffenberger ou Mac Raboy. Cette série constitue, malgré les critiques, un classique de la culture populaire américaine. « Shazam » est devenu une expression courante pour exprimer l'étonnement. À partir de décembre 1967, un autre Captain Marvel — plus violent, vêtu d'un uniforme vert, extraterrestre de surcroît - est imaginé par Stan Lee et illustré par Gene Cotan. Cette version apocryphe apparaît pour la première fois dans Marvel Super-Heroes (n° 12, décembre 1967 ; Marvel Comics). D'autres créateurs, comme Roy Thomas, Gil Kane, Wayne Boring ou Jim Starlin, y participent par la suite. À partir de 2001, Captain Marvel fait quelques apparitions dans JSA (Justice Society of America), où il intervient notamment dans Stealing Thunder, une minisérie écrite par Geoff John, crayonnée par Leonard Kirk et encrée par Keith Champagne. En France, la première série est reprise dans son propre fascicule, entre 1947 et 1950 (à la S.P.E.I.). La deuxième, quant à elle, est proposée de 1978 à 1981 dans Titans (éditions Lug). Un troisième personnage baptisé lui aussi Captain Marvel, sera lancé en 1982 par Marvel. Derrière son masque, se cache en réalité une super-héroïne noire qui ne tardera pas à rejoindre l'équipe de The Avengers. D'autres personnages revendiquent le patronyme : citons par exemple Genis-Vell, le fils de Captain Marvel créé en 1993 par Ron Marz ; Phyla-Veil, sa fille, imaginée par Peter David, en 2003 et Khn'nr, un clone du Capitaine, apparu dans Civil War, en 2007. (Source : Dictionnaire mondial de la BD par Patrick Gaumer - LaRousse 2018)